Garantir le droit au logement

La crise du logement frappe toute l’Île-de-France. Beaucoup de villes de droite ne respectent pas la loi SRU et limitent ainsi le nombre de logements accessibles aux classes moyennes et populaires. Nous souhaitons, à l’inverse, qu’Aubervilliers demeure accessible à celles et ceux qui y résident ou souhaitent s’y installer.

Résister à la spéculation pour garantir des loyers et prix de vente abordables :

  • maintien de 40 % de logements publics dans notre ville et soutien à l’accession sociale à la propriété
  • encadrement des loyers dans le parc privé avec Plaine commune
  • application de la Charte de Plaine commune qui permet de conserver des prix de vente au m2 bien inférieurs à ceux de Paris

Le droit au logement, c’est aussi garantir la qualité de l’habitat et faciliter les parcours locatifs :

  • poursuite de la rénovation des cités HLM
  • facilitation des échanges entre locataires du parc social grâce à la bourse d’échanges récemment mise en place
  • maintien de la participation d’habitant.e.s aux commissions pour la transparence des attributions de logements sociaux

L’habitat indigne dans le parc locatif privé est passé en 6 ans de 30 % à 20 % dans notre ville. L’éradiquerdemeure une priorité. Nous poursuivrons les actions engagées pour y parvenir :

  • permis de louer pour éviter la location de logements insalubres
  • remplacement de logements dégradés par des logements sociaux ou accessibles
  • poursuite du Forum de la copropriété et soutien financier aux copropriétaires en difficulté
  • poursuites pénales systématiques des marchands de sommeil

Veto sur la vente de logements sociaux
Opposée au logement social, la droite pousse les bailleurs à brader leur patrimoine. Nous continuerons à nous y opposer fermement car ces ventes conduiront à la création de nouvelles copropriétés dégradées et feront le lit des marchands de sommeil.