Lettre de soutien de Leïla Shahid

Chère Mériem,

Je t’écris pour te souhaiter bonne chance dans la campagne électorale en cours, pour t’exprimer mon souhait le plus sincère de te voir réélue à la tête du Conseil municipal.

Je ne le fais pas seulement pour toi, mon amie, depuis que Jack Ralite, mon frère et camarade, nous a présentés il y a plus de 19 ans l’une à l’autre en nous disant que nous nous entendrions très bien. Je le fais aussi pour une ville de la Seine-Saint-Denis que j’ai appris à connaître, à aimer et à fréquenter durant mes longues années en France en tant qu’étudiante puis en tant que Déléguée Générale de Palestine. 

Au cours de ces années, je me suis attachée à Aubervilliers et à ses citoyennes et citoyens que j’ai appris à connaître. Dans leurs vies quotidiennes pas toujours faciles. Dans leur détermination à obtenir leurs droits de travailleurs ou d’émigrés. Dans leurs engagements de militantes et militants solidaires les uns des autres et de tous ceux qui ont besoin de leur solidarité active dans le monde.

Aubervilliers, une ville qui a accueilli les réfugiés et les migrants venant de partout à commencer par l’Algérie et le Maghreb, la Bosnie et les Balkans jusqu’à la Palestine !

Une ville qui compte plus d’une centaine de nationalités et qui, malgré ses moyens modestes, a accueilli des initiatives aussi importantes que les Assises de la Culture, la fantastique programmation du Théâtre La Commune dont une soirée avec le poète Mahmoud Darwish, le Campus Condorcet avec l’équipe du Collège de France, jusqu’au Musée Imaginaire du grand artiste Thomas Hirshorn avec l’écrivain  Manuel Joseph. 

Des activités que j’ai côtoyées de près durant mes longues années à Paris, comme celle du Comité de Jumelage avec la ville de Beit Jala et les échanges avec les jeunes d’Aubervilliers.

Il reste beaucoup à faire dans les autres domaines, urbanisme, transport, réaménagement des berges du Canal-Saint-Denis et du Fort d’Aubervilliers. 

Je te sais très attachée à l’environnement dans ta ville et la création d’espaces verts pour lutter contre le béton.

Le choix de Paris pour les Jeux Olympiques et Paralympiques, la proximité de votre ville aux stades et infrastructures sportives avec la perspective d’un Centre aquatique Olympique à Aubervilliers sont très stimulantes.

Je ne peux oublier que ta position en tant que femme, citoyenne française d’origine algérienne, militante engagée au service de l’égalité pour tous, de la justice sociale et politique pour tous, te font porter une grande responsabilité. C’est un immense espoir que tu représentes. 

Pour toutes ces raisons, je suis fière d’être ton amie et je tiens à te soutenir dans cette nouvelle aventure importante pour nous tous, et surtout pour les citoyennes et citoyens d’Aubervilliers.

Après tout, vous êtes très peu nombreuses dans cette campagne, vous les candidates têtes de liste. Mon espoir est que tu réussisses avec tes camarades. Tu le mérites et Aubervilliers aussi. Avec mon amitié.

Leïla Shahid

Ancienne ambassadrice de Palestine en France et en Europe .