Soutien de Kader CHIBANE la candidature de Mériem Derkaoui

Chargé des élections Europe Ecologie Les Verts, Territoire de Plaine Commune

Cette échéance électorale sera déterminante pour enraciner la cause de l’écologie au plus près des réalités quotidienne. Aubervilliers est déjà une terre de solidarité au sein de Plaine Commune. Pour les élections municipales des 15 et 22 mars, j’appelle à voter  pour la liste Uni.e.s pour Aubervilliers conduite par Meriem Derkaoui pour faire d’Aubervilliers un modèle de la Transition écologique. K

Soutien de Abel Jafrià la candidature de Mériem Derkaoui

Comédien

Étant un enfant d’Aubervilliers, ville où j’ai grandi, je tiens à soutenir Madame Derkaoui, Maire d’Aubervilliers.En effet, Madame Derkaoui a su insuffler un nouveau souffle pour créer une dynamique culturelle, sociale et écologique à cette ville qui a de nombreux talents.Madame Derkaoui a des projets extrêmement ambitieux et séduisants par rapport à la rénovation urbaine, aux entreprises innovantes et à l’environnement,qui apporteront un grand changement sur la vision et du vivre ensemble de cette ville.
J’aime ma ville Aubervilliers !

Soutien de Marie-George Buffet à la candidature de Mériem Derkaoui

Députée de la Seine-Saint-Denis
Ancienne Ministre des Sports

Députée de la Seine-Saint-Denis, j’ai l’occasion de mesurer au quotidien l’engagement de Mériem Derkaoui pour Aubervilliers. Alors que la spéculation fait rage, que les villes de droite bétonnent et font flamber les prix, elle agit pour que la ville reste accessible aux classes populaires et moyennes. À l’heure où le Gouvernement met à mal les services publics et les droits, fait passer en force sa contre-réforme des retraites avec le 49.3, Aubervilliers continue de développer son centre de santé, agit pour l’égalité des droits des enfants et des jeunes, soutient les associations, la culture, les clubs sportifs. Avec sa liste Uni.e.s pour Aubervilliers, Mériem Derkaoui restera une élue aux côtés des Albertivillariennes et des Albertivillariens pour l’égalité et la justice sociale. 

Je tiens à saluer tout particulièrement son engagement féministe qui m’est cher. Je sais la qualité des actions exemplaires menées à Aubervilliers, qui soutient activement les associations qui agissent pour l’égalité entre les femmes et les hommes, leurs mobilisations et finance des postes dédiés pour accompagner les femmes victimes de violences. Avoir une femme Maire dans une grande ville comme Aubervilliers est un signe fort pour ses habitantes et habitants, mais aussi pour défendre l’égalité dans le pays.

J’apporte mon amitié à Mériem Derkaoui et tout mon soutien pour les élections municipales des 15 et 22 mars.

Soutien de Catherine Robert à la candidature de Mériem Derkaoui

Professeur de philosophie au lycée Le Corbusier et membre fondateur de L’Anthropologie pour tous

Jack Ralite ne gardait rien pour lui : ni les livres, qu’il offrait, ni l’amour du théâtre, ni l’amitié des chercheurs, auxquels il a présenté les enfants d’Aubervilliers à l’occasion des rencontres avec le Collège de France, qui nous ont donné l’envie et la force de continuer d’autres aventures, comme L’Anthropologie pour tous, association de diffusion des sciences sociales au bénéfice d’une découverte mutuelle des cultures des habitants d’Aubervilliers. La Mairie d’Aubervilliers, Pascal Beaudet, Mériem Derkaoui et les élus municipaux nous ont toujours soutenus dans ces entreprises de partage et d’émancipation. Ces combats sont loin d’être terminés. Il faut les poursuivre à l’heure où réformes et baisses des subventions ministérielles et régionales menacent la culture. Pour que tous puissent continuer à bénéficier d’un accès facilité et quasi gratuit à la musique, au théâtre et à tout ce qui fait le sel de la vie, et parce que, comme le disait si bien Jack Ralite, « un pauvre, ça n’est pas qu’un ventre », je soutiens la candidature de la liste conduite par Mériem Derkaoui aux élections municipales.

Soutien de Saïd Bennajem à la candidature de Mériem Derkaoui

Quadruple champion de France de boxe
Sélectionné pour le Jeux Olympiques et paralympiques (1992)
Fondateur, directeur sportif et entraîneur du Boxingbeats

Ancien athlète de haut niveau et entraîneur de haut niveau, j’ai toujours été soutenu par la ville d’Aubervilliers pour développer les projets du Boxingbeats. Mériem Derkaoui a été Maire-adjointe aux sports avant de devenir, quelques années plus tard, Maire d’Aubervilliers. Son engagement pour notre association, ainsi que pour d’autres associations sportives, a toujours été un plus pour le développement du sport dans notre commune. 

On sait bien qu’il faut du temps pour mettre en place tous les projets initiés par les élu.e.s actuellement en place. Il faut plus de temps, plus de concertation et surtout garder une dynamique qui nous permet de nous projeter plus loin. Grâce aux engagements pris pour développer la pratique féminine, par exemple, nous sommes devenus un des clubs phares en France en la matière, notamment en ce qui concerne la boxe anglaise. 

Beaucoup de choses restent encore à faire, mais je pense que les actions menées pour le sport dans notre commune vont dans le bons sens. Aubervilliers a besoin de stabilité et de continuité pour que les chantiers engagés soient réalisés. Notre jeunesse doit pouvoir s’appuyer sur des projets d’avenir dont elle est actrice pour reprendre confiance en elle. C’est pourquoi je fais confiance à Mériem Derkaoui.

Soutien de François Ruffin à la candidature de Mériem Derkaoui

J’apporte mon soutien à Uni.e.s pour Aubervilliers, liste d’union conduite par Mériem Derkaoui.

Pourquoi ? Parce que cette liste réussit l’union. Parce qu’il n’y a pas le choix, il nous faut marcher sur nos deux jambes, la sociale et l’écolo. Parce que, quand Président et gouvernement préfèrent l’argent aux gens, c’est aux villes de nous protéger. Parce qu’il nous faut des petites victoires, même locales, pour rallumer l’espoir dans le tunnel, pour reprendre en main notre destin commun.

François Ruffin
Député

Lettre de soutien de Leïla Shahid

Chère Mériem,

Je t’écris pour te souhaiter bonne chance dans la campagne électorale en cours, pour t’exprimer mon souhait le plus sincère de te voir réélue à la tête du Conseil municipal.

Je ne le fais pas seulement pour toi, mon amie, depuis que Jack Ralite, mon frère et camarade, nous a présentés il y a plus de 19 ans l’une à l’autre en nous disant que nous nous entendrions très bien. Je le fais aussi pour une ville de la Seine-Saint-Denis que j’ai appris à connaître, à aimer et à fréquenter durant mes longues années en France en tant qu’étudiante puis en tant que Déléguée Générale de Palestine. 

Au cours de ces années, je me suis attachée à Aubervilliers et à ses citoyennes et citoyens que j’ai appris à connaître. Dans leurs vies quotidiennes pas toujours faciles. Dans leur détermination à obtenir leurs droits de travailleurs ou d’émigrés. Dans leurs engagements de militantes et militants solidaires les uns des autres et de tous ceux qui ont besoin de leur solidarité active dans le monde.

Aubervilliers, une ville qui a accueilli les réfugiés et les migrants venant de partout à commencer par l’Algérie et le Maghreb, la Bosnie et les Balkans jusqu’à la Palestine !

Une ville qui compte plus d’une centaine de nationalités et qui, malgré ses moyens modestes, a accueilli des initiatives aussi importantes que les Assises de la Culture, la fantastique programmation du Théâtre La Commune dont une soirée avec le poète Mahmoud Darwish, le Campus Condorcet avec l’équipe du Collège de France, jusqu’au Musée Imaginaire du grand artiste Thomas Hirshorn avec l’écrivain  Manuel Joseph. 

Des activités que j’ai côtoyées de près durant mes longues années à Paris, comme celle du Comité de Jumelage avec la ville de Beit Jala et les échanges avec les jeunes d’Aubervilliers.

Il reste beaucoup à faire dans les autres domaines, urbanisme, transport, réaménagement des berges du Canal-Saint-Denis et du Fort d’Aubervilliers. 

Je te sais très attachée à l’environnement dans ta ville et la création d’espaces verts pour lutter contre le béton.

Le choix de Paris pour les Jeux Olympiques et Paralympiques, la proximité de votre ville aux stades et infrastructures sportives avec la perspective d’un Centre aquatique Olympique à Aubervilliers sont très stimulantes.

Je ne peux oublier que ta position en tant que femme, citoyenne française d’origine algérienne, militante engagée au service de l’égalité pour tous, de la justice sociale et politique pour tous, te font porter une grande responsabilité. C’est un immense espoir que tu représentes. 

Pour toutes ces raisons, je suis fière d’être ton amie et je tiens à te soutenir dans cette nouvelle aventure importante pour nous tous, et surtout pour les citoyennes et citoyens d’Aubervilliers.

Après tout, vous êtes très peu nombreuses dans cette campagne, vous les candidates têtes de liste. Mon espoir est que tu réussisses avec tes camarades. Tu le mérites et Aubervilliers aussi. Avec mon amitié.

Leïla Shahid

Ancienne ambassadrice de Palestine en France et en Europe .

Courrier commun de Mériem Derkaoui et Bastien Lachaud sur l’utilisation par le gouvernement du 49.3

Emmanuel Macron et son gouvernement ont décidé de passer en force en utilisant l’article 49.3 de la constitution. 

La réforme des retraites a été adoptée par l’Assemblée nationale, malgré le dépôt de deux motions de censure, dont celle portée par les député·es du Parti Communiste Français et de La France insoumise.  

Le Président et la majorité de La République En Marche assument un gigantesque déni de démocratie, une dérive autoritaire inédite, inouïe. 

Dans quel pays démocratique une réforme qui touche aux fondements même du modèle de solidarité sociale est-elle adoptée sans débat parlementaire, sans votes ? 

Dans quel pays démocratique les député·es d’opposition qui exercent leur droit dans une instance démocratique sont-ils traités de « riens », les syndicalistes considéré·es comme des ennemis et des criminels, les manifestant·es éborgné·es ? 

Dans quel pays démocratique le gouvernement refuse-t-il d’entendre la voix du peuple, malgré plusieurs mois de mobilisations sociales et d’un mouvement de grève, le plus important que la France a connu depuis 1968 ?

Les conséquences de ce coup de force sont lourdes. La remise en cause du système des pensions à répartition, garant de la solidarité entre les générations. Partir à la retraite plus vieux, pour toucher moins. 

La précarité, l’incertitude du lendemain : voilà l’avenir auquel Emmanuel Macron et son gouvernement condamnent les français·es !

Effrayante régression sociale, qui prolonge des années de politiques de droite, qui n’ont eu de cesse de détruire méthodiquement notre modèle social. Privatisations des grandes entreprises, dégradation du système de santé et du système scolaire, remise en cause des 35 heures, du code du travail. 

Ces choix politiques désastreux pèsent sur la vie de nos concitoyen•nes, qui subissent au quotidien le poids insupportable des injustices, des inégalités, des discriminations. C’est l’héritage social de la France que Macron veut ainsi liquider. 

Cet héritage de conquêtes sociales, c’est celui de tou·tes les français·es. C’est celui des luttes des travailleurs, des organisations syndicales, de la gauche. Celui du Front Populaire de 1936, celui du Conseil National de la Résistance et du programme « les Jours Heureux » mis en œuvre à la libération.

Cet héritage, les mouvements politiques auxquels nous appartenons y sont profondément attachés. 

Cet héritage, nous nous battons pour le défendre. Mais nous voulons aussi l’élargir et le renouveler, en créant de nouveaux droits démocratiques et sociaux ; en engageant la grande transition écologique. 

Cette vision de progrès social et écologique, c’est aussi celle que nous, Député et Maire, défendons chaque jour sur le terrain. 

A Aubervilliers, nous sentons tous les jours les effets désastreux des politiques libérales de Macron et de la droite. 

Quand ils détruisent les services publics, quand ils diminuent les moyens budgétaires des communes, c’est aux habitant·es de villes populaires comme la nôtre qu’ils s’en prennent en premier. 

Ce sont ces idées destructrices que défend aujourd’hui la liste de la droite et du parti du Président Macron, qui se présente aux élections municipales. 

Il y a urgence à y faire barrage. Urgence à construire un modèle alternatif, pour permettre à tous et tous de vivre bien, pour répondre au défi climatique. 

Tout au long de l’histoire du mouvement pour l’émancipation, celles et ceux qui se sont battus pour une vie meilleure ont vu dans l’échelon municipal un levier, un laboratoire pour changer la vie. Ensemble, écrivons aujourd’hui une nouvelle page de cette histoire. 

C’est ce que nous voulons faire aujourd’hui avec la liste Uni·es pour Aubervilliers. En rassemblant les forces de gauche et les citoyen·nes engagé·es, nous sommes fidèles à l’histoire d’une ville qui a toujours été solidaire et combative. 

Et nous nous donnons les moyens de construire un avenir meilleur pour toutes. Nous continuerons à soutenir les mouvements sociaux, les organisations syndicales pour défendre les droits des femmes et des hommes durement touchés par les mesures de ce gouvernement. Et nous continuerons à œuvrer sans relâche à améliorer le quotidien des habitant·es. 

Le peuple mobilisé a montré qu’il veut s’unir pour construire une société plus juste et plus égalitaire. Nous serons toujours à ses côtés. Vous pouvez compter sur notre détermination.

Mériem Derkaoui 

Maire d’Aubervilliers 

Bastien Lachaud 

Député de Seine-Saint-Denis