Une circulation apaisée et des mobilités douces

Aubervilliers accueillera le terminus de la ligne 12 en centre-ville en 2021, puis à horizon plus lointain, le tram T8 et la ligne 15. Une ville engagée dans la transition écologique, c’est une ville qui promeut les transports publics, apaise la circulation et développe les mobilités douces.

Une circulation apaisée :

  • généralisation de la zone 30 km/h à l’ensemble de la ville, à l’exception des grands axes 
  • des ralentisseurs devant toutes les écoles
  • des mesures pour l’application de l’arrêté anti-poids lourds
  • fin des doubles sens dans les petites rues

Un plan vélo concerté avec les habitant.e.s qui passe à la vitesse supérieure :

  • de nouvelles pistes cyclables sécurisées sur les grands axes, comme le long du Canal, du futur boulevard urbain Jean-Jaurès et de l’avenue Victor-Hugo, mais aussi sur les axes plus secondaires
  • des stationnements sécurisés aux nœuds de transports pour compléter le réseau d’arceaux déjà posés
  • de nouvelles stations Vélib
  • pont cyclable et piéton Pierre-Larousse, accessible aux personnes à mobilité réduite, pour relier le Millénaire à la Villette

Moins de stationnement anarchique :

  • un deuxième véhicule LAPI
  • un pôle fourrière renforcé
  • encouragementdes bailleurs à louer leurs places libres et à sécuriser leurs parkings pour faciliter le stationnement résidentiel
  • stationnement payant aux endroits les plus sollicités, en lien avec les riverain.e.s

Zone à faibles émissions (ZFE)
60% des véhicules transitant par Aubervilliers appartiennent à des personnes qui n’y habitent pas. En entrant dans la zone à faibles émissions (ZFE), notre ville verra la circulation des véhicules polluants diminuer. C’est indispensable pour protéger la santé des habitant.e.s, pour leur sécurité et pour qu’Aubervilliers ne devienne pas le parking de Paris.